Life in Seattle
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

[FB]Il est temps d'assumer nos sentiments || Feat Maëlys

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage



avatar
Matthew Buckley

se ballade à Seattle

Lieutenant Buckley



Messages : 33
Date d'inscription : 22/12/2015
Localisation : Seattle/ Caserne






MessageSujet: [FB]Il est temps d'assumer nos sentiments || Feat Maëlys Ven 1 Jan - 19:33

Il est temps d'assumer nos sentiments !Je regarde ma montre. Il n’est même pas une minute de plus que la dernière fois où j’ai posé mes yeux dessus. C’est insensé d’être aussi obsédé par l’heure me direz-vous, et vous auriez raison. Je ne sais plus depuis combien de temps j'attends ce moment. J’ai enfin sauté le pas, enfin, je l’ai invité à dîner. Je lui avais proposé de passer la prendre, mais étant donné que nous n’avions pas quitté le boulot a la même heure, il aurait été inconscient de la prendre à la caserne et elle avait insisté pour qu’elle vienne par ses propres moyens. J’avais obtempéré, par crainte qu’elle ne change d’avis et me voilà comme un idiot, assis devant le comptoir de ce bar dans lequel je lui avais donné rendez-vous. J’avais pensé aussi à l’inviter dans mon appartement, mais j’avais vite trouvé que l’idée n’était pas bonne. Elle aurait pu déjà penser que je voulais lui sauter dessus, ce qui pour dire vrai n’est pas complètement faux, mais ce n’est pas ce que je voulais en priorité, c’est elle tout entière, pas qu’un simple coup d’un soir et basta. Je tapote sur le bar nerveusement, et si elle ne voulait pas la même chose que moi ?!

Et bien oui, nous étions collègues depuis 2 ans maintenant, j’étais son supérieur puisqu’elle est pompier depuis ses deux ans et que je suis lieutenant. Elle n’était plus stagiaire depuis cette année, mais il n’en reste pas moins qu’elle est sous mes ordres. Alors même si nos liens étaient plus amicaux que ceux que je pouvais avoir avec d’autres personnes de la caserne, bon d’accord des femmes pompiers, il n’y en a qu’une et c’est elle. Mais elle ne semblait pas aussi proche d’autre gars. Et si c’était simplement parce que justement, j’étais son supérieur, qu’elle se montre polie et aimable. Pourtant, je n’ai pas toujours été tendre avec elle. Pas pour être méchant, mais parce qu'être une femme dans ce corps de métier n’est pas simple. Ce n’est pas du machisme, pas de ma part, mais j’ai bien vu comment d’autres pompiers la regarde et comment il la considère. Comme un être faible qui ne peut pas assumer ce métier. C’est pour ça que je me montrais un peu plus dur, pour qu’elle apprenne à gérer et prouver à tous ces glands qu’ils ont tort. Le seul moyen que j’avais de savoir si ce n’était pas simplement un rapport professionnel qui nous lie, c’était de me montrer franc et de voir où cela nous mène. La porte du bar s’ouvre et fait tinter la clochette qui se trouve devant. Je me retourne, encore une fois et enfin, c’est elle qui rentre, elle est éblouissante, comme toujours a mon goût. Je me lève pour l’accueillir, j’hésite à la serrer dans mes bras, peut-être est-ce un peu trop pour le moment. Je me contente de lui sourire en la regardant de la tête aux pieds, les yeux remplis d’appréhension.


-Tu es ... Superbe... J’ai eu peur que tu ne viennes pas.

Je reste plusieurs secondes à la regarder sans rien ajouter. Et puis je me rends compte que l'on bloque la circulation des autres clients. Je pose la main sur son bras pour l’a mener à me suivre sur une des banquettes de la salle. Lui montrant celle-ci pour qu’elle prenne place.


-Tu veux boire quelque chose ?

© 2981 12289 0

_________________

Matthew & Maelys
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Maélys Clarke

se ballade à Seattle




Messages : 32
Date d'inscription : 23/12/2015
Localisation : A la Caserne ou dans les rues de Seattle






MessageSujet: Re: [FB]Il est temps d'assumer nos sentiments || Feat Maëlys Dim 10 Jan - 15:27

Il est temps d'assumer nos sentiments × ft. Matthew & Maélys
Je n’en reviens toujours pas ! Il a osé le faire. Enfin. Enfin, on va pouvoir être ensemble. Stop, il faut que j’arrête mes délires. Matthew est mon supérieur et s’il veut me voir, même en dehors de la caserne, c’est sûrement pour parler travail ou quelque chose qui s’en approche fortement. Mais ce n’est pas grave, tant que je passe du temps seule à seul avec lui, il peut parler de ce qu’il désire, ça ne me dérange pas. Il m’a invité à diner et j’avoue que même si je n’ai rien montré devant lui, à l’intérieur de moi, c’était le 14 juillet ! Feu d’artifice, danse de la joie et j’en passe…
Assise sur le sol de ma chambre, devant mon armoire, je me demande bien ce que je vais pouvoir porter. Je jette un coup d’œil rapide et je suis finalement heureuse qu’il ne vienne pas me chercher. De toute manière, ça aurait été compliqué vu que nous n’avons pas fini en même temps notre service … comme souvent d’ailleurs. Heureusement, que j’ai commencé à me préparer dès que je suis rentrée, sinon j’y serais encore. Je finis par opter pour une robe où le haut et blanc et le bas noir, avec un voile qui descend derrière, de la même couleur. Je me maquille très légèrement, n’étant pas spécialement fan du maquillage. Puis je vois l’heure et panique. Je suis en retard ! J’enfile mes escarpins  noirs, avant de sortir de mon appartement précipitamment, sans prendre de veste. Tant pis, je n’ai pas le temps de remonter en chercher  une !

Je fais signe à un taxi et fort heureusement, avec un magnifique coup de chance, un s’arrête du premier coup. Je lui donne l’adresse et en sortant mon téléphone, je remarque que je ne me suis pas coiffée ! Merdouille ! Je défais mon élastique et brosse mes cheveux du mieux que je le peux. De toute façon, je serais toujours plus présentable que dans mon uniforme. Je paye ma course avant de souffler un grand coup, tout en poussant la porte. Il s’avance vers moi et je souris, alors que je me réprimande intérieurement. Je ne dois pas être aussi joyeuse que ça, alors que je ne sais pas pourquoi il m’a invité. D’ailleurs, ne me suis-je pas trop habillée ? Il me rassure et je fais une danse de la joie intérieurement,  alors qu’il me dit que je suis superbe. Je suis bien heureuse que la robe lui plaise. Et bien sûr, je n’aurais loupé ce rendez-vous pour rien au monde !
-Merci. Tu es magnifique toi aussi. Et ne t’en fais pas, je n’aurai loupé cette soirée pour rien au monde … enfin, tu vois ce que je veux dire …
Bravo Maélys ! Franchement bravo ! Je me trouve nulle mais il n’a pas l’air de s’en plaindre. Mon regard est ancré dans le sien et je n’ai aucunement envie de rompre ce contact. Il est magnifique ! Qu’est-ce que j’aimerai pouvoir sentir ses lèvres sur les miennes. Stop Maé ! Sa main se pose sur mon bras et j’aimerai que ça dure éternellement. C’est à ce moment-là qu’il me ramène à la réalité, et je me rends compte qu’on bloquait la circulation. Je le suis sans rien dire vers une banquette vide. Je m’assois et attends qu’il en fasse de même. J’attrape la petite carte qu’il y a sur la table et parcours rapidement les boissons qui sont présentées. N’étant jamais venue ici, je ne sais pas ce qu’ils servent. Je repose la carte entre nous deux, une fois mon choix fait, ne sachant pas s’il savait déjà ce qu’il allait commander.
-Je vais prendre un cocktail sans alcool. Et toi ? D’ailleurs, pourquoi voulais-tu que je vienne ? Il y a un problème avec moi ? Mon travail ? J’ai fait quelque chose de mal ?
Etant donné qu’il est mon supérieur, si j’ai fait une connerie, je me doute que c’est lui qui m’en parlera. Je m’interroge, me demandant ce que j’ai fait dernièrement, qui aurait pu être une erreur. Mais je ne vois rien. Je reporte mon attention sur lui, me mordant la lèvre, légèrement angoissée. Pourvu que je ne perde pas mon travail …



code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Matthew Buckley

se ballade à Seattle

Lieutenant Buckley



Messages : 33
Date d'inscription : 22/12/2015
Localisation : Seattle/ Caserne






MessageSujet: Re: [FB]Il est temps d'assumer nos sentiments || Feat Maëlys Mer 13 Avr - 11:42

Il est temps d'assumer nos sentiments !Je n'en reviens toujours pas d'avoir franchi le cap, de l'avoir invité ce soir. Et si elle ne voyait en moi que le gars qui lui donne des "ordres" au boulot et rien de plus. A-elle accepté mon invitation ce soir pour être aimable, enfin juste parce qu'elle n'ose pas me ? Je ne l’espère pas, vraiment pas. Je commence à tapoter sur le bar, regardant chaque client qui entre quand la clochette de la porte se met à sonner. Et puis enfin, elle arrive. Mon regard tombe sur ce corps parfait, je déglutis avant d'avancer vers elle, conscient que mes joues s’empourprent à sa vue. Elle est magnifique. Je lui fais part de mon avis sur son "look" et lui avoue avoir eu peur qu'elle ne vienne pas. Ouais, je suis franc, sûrement trop, mais au diable les conventions.

-Merci. Tu es magnifique toi aussi. Et ne t’en fais pas, je n’aurai loupé cette soirée pour rien au monde … enfin, tu vois ce que je veux dire

- ravi de l'entendre .  

Je ne peux me retenir de river mon regard dans le sien, trouvant sa réplique parfaite. Alors comme ça, elle aussi est ravie d'être là. Ça me rassure un peu et me dit qu'après tout, ce que je ressens pour elle n'est pas à sens unique. Il suffit qu'un client me bouscule légèrement pour que je me rende compte qu'on bloque le passage. Je dépose ma main sur le bras de Maëlys pour la conduire vers les banquettes du bar-restaurant, ouais ce n'est pas terrible pour un premier rendez-vous, mais je me suis dit qu'un endroit familier, serait parfait pour un premier rendez-vous. Enfin si on peut l’appeler rencard. Ce bar était l'endroit où nous nous retrouvions après nos gardes, avec les collègues. Non pas nous soûler, loin de là, mais plus pour prendre un peu de recul avec ce qu'ont, nous avons vécu durant notre garde. Parfois, c'était plus dur que d'autres. Alors nous nous soutenons comme on pouvait et nous retrouver ici été apaisant. Je me rends compte lorsqu'elle prend la carte, qu'elle n'a jamais mis les pieds ici, comme je l'imaginais, mince, j’espère qu'elle ne m'en tiendra pas rigueur. Mais il est vrai qu'en tant que stagiaire, il est toujours délicat de se mêler aux autres, surtout que ce n'est pas dit que le dit stagiaire, obtienne un poste au sein de la caserne où il a été "apprenti" pour ma part, j'avais fait tout mon possible pour qu'elle reste avec nous. Et j'avais obtenu cette faveur parce que j'étais respecté par mes supérieurs. Elle s'installe sur la banquette et j’attends qu'elle soit vraiment assise pour prendre place en face d'elle. Je pose mon téléphone sur la table, ce n'est pas vraiment poli, mais on ne sait jamais, on pourrait bien m’appeler à n'importe quel moment.

- Je vais prendre un cocktail sans alcool. Et toi ? D’ailleurs, pourquoi voulais-tu que je vienne ? Il y a un problème avec moi ? Mon travail ? J’ai fait quelque chose de mal ?

Au lieu de prendre la carte qu'elle a placée au milieu de la table, j'attrape ses mains et les serres dans les miennes. Elle est si belle, même quand elle s’inquiète. Je lui offre mon sourire le plus rassurant.

-Bien sûr que non, tu n'as rien fait de mal, au contraire, je dois dire que tu fais des super-boulots pour une nouvelle recrue, c'est d'ailleurs parce que je savais ce que tu valais que j'aie fait des pieds et des mains pour t'avoir dans mon unité. Enfin, je n'aurais pas souhaité que tu t'éloignes de moi, enfin de nous.  

Je garde mes mains sur les siennes et serre davantage. Ce simple contact me procure des frissons. Elle m'a complètement envoûtée, et voir ce petit pli se former sur son front parce qu'elle s'inquiète de ce que j'ai à lui reprocher sur son boulot rajoute un charme dont elle n'a pas besoin. La serveuse approche, je ne retire pas mes mains ni mon regard de celui de Maëlys.

-Deux cocktails sans alcool , s'il vous plaît.  

Ce n'est pas poli, mais je n'arrive pas à voir autre chose qu'elle. Je reprends ma tirade

-Si j'avais besoin de te parler d'un problème à la caserne, je le ferais immédiatement et là-bas. J'avais simplement envie de passer du temps avec toi, rien que toi. Enfin, je me suis dit que peut-être... Toi et moi pourrions être plus que collègue... Euh enfin euh, tu vois ?  

© 2981 12289 0

_________________

Matthew & Maelys
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Contenu sponsorisé

se ballade à Seattle










MessageSujet: Re: [FB]Il est temps d'assumer nos sentiments || Feat Maëlys

Revenir en haut Aller en bas

[FB]Il est temps d'assumer nos sentiments || Feat Maëlys

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life in Seattle :: Seattle :: Capitol Hill :: Bars et Cafés-